logologo

Episode 12 : Du filet d'eau à la négociation

Plus de Capillotractage ?
Voir les autres épisodes
Plus d'art ?
Voir la photo de l'épisode
Plus de philosophie ?
Lire l'extrait associé
du livre ConSciences
Plus de science ?
Voir la séquence
caméra rapide de l'épisode

Si la vidéo ne s'affiche pas, mettez à jour votre navigateur internet. Internet Explorer 9.0 - Safari 5.1.7 - Firefox 29.0.1 - Chrome 27.0 requis au minimum.
Vous pouvez télécharger cet épisode en faisant un clic droit "enregistrer la cible du lien sous" sur ce lien. Ce fichier H264/MP4 est lisible avec le logiciel gratuit VLC.

Et vous qu'imaginez-vous ?


Auteur : Adresse E-mail :

Le texte de l'épisode

Le quotidien est vraiment rempli de belles choses. Un robinet qui coule ! En avez-vous déjà regardé un ?

Il suffit d’ouvrir et de refermer légèrement le robinet. Le début du filet d’eau est brillant et lisse. Ensuite, c’est flou et grisâtre. Que peut-il bien se passer à cet endroit ?

Prenons un appareil photo ! Si pour la majorité des gens, l’appareil photo est une boîte à souvenir, c’est pour moi, un outil d’exploration incontournable.

L’œil voit flou car le mouvement est trop rapide pour être perçu. Je vais donc utiliser ces flashs pour figer le mouvement de l’eau, grâce à des éclairs de moins d’un dix millième de seconde. Et pour rendre la photographie plus agréable, je vais faire refléter la lumière de ces flashs sur ces écrans colorés placés de part et d’autre du filet d’eau.

L’eau accélère progressivement au cours de sa chute, et le filet d’eau se réduit. Cela est dû à la gravité. Mais il ne peut se réduire indéfiniment, regardez ! À un moment donné, la tension superficielle prend le dessus. C’est cette force qui naît entre deux fluides de natures différentes, car ils refusent de se mélanger. C’est pour cela qu’une goutte d’eau sur la table ne s’étale pas à l’infini. Et nous voyons ici, comment les 2 phénomènes sculptent dynamiquement le filet d’eau en le segmentant en de multiples gouttes. Imaginez qu’au milieu de la pluie chaotique de notre pommeau de douche, il existe des formes aussi pures, je trouve cela merveilleux ! J’espère que vous y penserez dès demain matin !

Et alors ?

C’est comme s’il ne fallait pas choisir entre individualité et collectivité ! Certains, aspirant à un contrôle sans partage, voudraient nous faire choisir entre un filet d’eau uniforme, ou des gouttelettes complètement individualisées. Que cela soit pour toute idéologie, ou phénomène de science, le plus beau ne serait-il pas le mélange des genres résultant d’une négociation ?